Previous Button
Next Button
en|fr
20161% artistique
Thumbnail
2006Étoile rouge
Il y avait de nombreux supporters de l’Etoile rouge, appelés « Les Vaillants ».
2014Kamen - Les Pierres
Tout se fabrique de façon authentique.
2011Les Bosquets
- What's up?
- I'm alright.
- Everything's alright?
2008Conversation
Thumbnail
2009Les Gardiens
J’ai dit à mes filles « je ne pars pas de la cité des Bosquets », je reste là
2008La Prière
Thumbnail
2008Confessions d'un jeune militant
Un livre de première importance. Montre-le moi.
2008« Socialisme ou barbarie »
Thumbnail
2007Le Lieu de la Langue
Je ne sais pas où
je me sentirais le mieux,
ici ou là-bas.
2006Prvi deo
Bienvenu dans la salle du tribunal numéro 1 de la cour spéciale de Belgrade
2002Les Femmes en noir
Thumbnail
2001Otpor
Il y a l'aspiration, le désir,
qui sera utilisé à travers
le pouvoir politique.
2000Les Paysans
Les serbes adorent faire la fête. Ils fêtent leur malheur, mais ils fêtent
1999Confrontations
Je ne suis pas contre
le fait qu'on soit contre.
2011Les Bosquets
- What's up?
- I'm alright.
- Everything's alright?
There are 160 flats over there, here I can't tell.120 perhaps

ImageFadeImagesFiche
Image du film #03 1 / 3 Next image Button Previous image Button

Play Symbol Visionner le film. (accès restreint)

La création d’un dispositif comme espace de remémoration, la distribution de la parole intime dans l’espace public, ainsi que les différents déploiements de registres de parole dans la cité sont au centre du projet du film. Le film porte sur la possibilité de rendre compte d’une parole et de gestes à l’intérieur d’un territoire en processus de démolition. C’est à la fois un lieu stigmatisé par les médias : c’est l’endroit où ont démarré les émeutes de 2005.

Les Bosquets, c’est le nom bucolique d’un quartier HLM de Monfermeil. À la fin du printemps, la vie semble tranquille. Au pied d’immeubles délabrés, parmi les chantiers de rénovation, certains jouent au cartes, plus loin, des femmes discutent sur la pelouse. Cette tranquillité inattendue, soutenue par de longs plans larges, suspend notre jugement sur une banlieue stigmatisée par l’information.
En filmant la cité comme un paysage où passe la lumière, sans dramatiser l’évident désoeuvrement des habitants, en laissant le micro ouvert aux paroles, aux indices d’une situation, qui surgissent parfois du hors champ, Florence Lazar repose discrètement la question : qu’est-ce qu’être d’ici ?

« Le décor du film est le déploiement du chantier autour du territoire de Clichy Montfermeil, le plus grand chantier de destruction et de rénovation annoncé des grands ensembles en France. Chaque groupe de personnages, féminins et masculins, incarne des fonctions symboliques destinées à construire la dramaturgie du film. Ces figures appréhendent singulièrement ces espaces. Le film se construit sur une hétérogénéité de registres de parole et de gestes”. » (F. Lazar)



Un film de Florence Lazar.
Production : Novembre productions
Co-production : Le Fresnoy/Studia national des arts contemporains
Le film a bénéficié de l’allocation de recherche en France (CNAP) et de l’Aide au projet de la Ville de Paris (Mairie de Paris, Département de l’art dans la ville)

Avec :
Gounedi Traoré
Aish Belminoud
Aichouche Dennai
Tono
Bean
Haned
Pak Pak
Dok
Kebe
David Monteiro
Mourad Zemani

Image : Nicolas Guichetau
Assistant à la réalisation : Grégory Cohen
Son : Jocelyn Robert
Montage : Julien Lousteau
Montage son : Josefina Rodriguez
Mixage : Emmanuel Croset
Recorders : Cyrille Lauwerier, Thomas Rouvillain
Chargées de production : Joana Grudzinska, Vanina Vignal et Jacqueline Tuffeli pour Novembre productions
Administration de production : Marie Depondt
Chef comptable : Jean Berthelemot



Voir également le texte de Marie de Brugerolles paru dans Images de la culture n° 26 (déc. 2011)

Lire un article de presse lié (PDF)



Mot de passe

Afin de visionner les vidéos, veuillez entrer le mot de passe dans le champ ci-dessous :






Back Button Retour

Obtenir le mot de passe

Si vous ne disposez pas du code d’accès, vous pouvez soliciter Florence Lazar, en indiquant vos coordonées et éventuellement motiver votre demande dans le formulaire ci-dessous :


Close Symbol